Le Vignoble de Leonardo

Milan

 

  

Une histoire oubliée relie Léonard de Vinci à la ville de Milan : l’histoire de son vignoble. Le vignoble que Ludovico il Moro, duc de Milan, a donné à Léonard en 1498 et qui renaît enfin aujourd’hui, dans le respect des rangs et de la vigne d’origine.

De la Florence de Laurent le Magnifique, Léonard de Vinci est arrivé à Milan, à la cour de Ludovico Maria Sforza connue comme « il Moro ». Et c’est Ludovico, qui en 1495 lui confie la tâche de peindre une Dernière Cène au réfectoire des frères dominicains et qui en 1498 accorda à Léonard la propriété d’un vignoble d’environ 16 perches (plus ou moins un hectare de terrain). Voilà comment ont peut immaginer Léonard qui, au coucher du soleil d’une journée de travail sur le chantier du Cenacolo, traverse le Borgo delle Grazie et la maison Atellani, pour flâner dans les rangs de son vignoble. 

En avril 1500, les troupes du roi de France battent et emprisonnent il Moro et Leoanardo quitte Milan. Mais il ne cessera jamais de s’occuper de son vignoble, même si loin: il le retrouvera lorsque les Français lui le confisqueront et, sur son lit de mort, en 1519, dans son testament, en laissera une partie à son élève préféré Gian Giacomo Salaprotti, le Salaì. 

A l’ombre du dôme de Santa Maria delle Grazie, en plein cœur du village rêvé par le Moro pour sa cour, le vignoble de Leonardo se développe à nouveau par la volonté de la Fondation Portaluppi et des actuels propriétaires de la Casa degli Atellani, grâce au projet scientifique de la Faculté des Sciences Agricoles de Milan. En creusant dans le site identifié par Luca Beltrami, les rangées – encore existantes il y a un siècle – ont été retrouvées et mises au jour; grâce aux investigations scientifiques menées par la généticienne Serena Imazio et par le professeur Attilio Scienza, le plus grand expert de l’ADN de la vigne, la vigne cultivée à la Renaissance a été identifiée : Léonard de Vinci cultivait de la Malvasia di Candia aromatique. Sur les traces de Léonard, à l’endroit même de son vignoble, les experts universitaires ont replanté en 2015 les boutures de Malvasia.

Maintenant, ceux-ci ont donné leur premier fruit d’or. La première récolte a eu lieu en septembre 2018. Plus de deux quintaux et demi de raisins Malvasia ont été récoltés puis laissés fermenter dans une ancienne amphore en terre cuite, selon une méthode de vinification traditionnel pris en charge à Lomellina, une terre historique des Sforza. Cinq siècles après sa mort, les premières bouteilles de vin de Leonardo voyent le jour, cultivées dans le vignoble bien-aimé qu’Il Moro a donné au plus précieux de ses courtisans.